5 juni 2008

Démocratie la version Francophone (Brigant)

On continue dans la ligne des articles précedents:
BHV s'explique, BHV s'explique Bis.

Quand le ministre d'affaires intérieures sanctionne 3 bourgmestres Francophones de communes Flamandes - qui ont enfreint la loi linguistique- en refusant leur nomination...les Francophones vont pleurnicher dans le monde que les Flamands s'attaquent à la démocratie, que ce n'est pas démocratique -de la part des flamands- car les bourgmestres sont élus. Les bourgmestres ne sont pas élus mais nominé par l'administration de tutelle après qu'ils sont designés par le collège communale. Et les Francophones sont-ils plus démocrate?

Ce que les Francophones - archidémocrates- oublient c'est l'affaire Toon Van Overstraeten. Flamand du VU (parti nationaliste Flamand) élu parlementaire dans la circonscription de Nivelles grace à l'apparentage. Sénateur élu, dans les années 1980s, il était automatiquement aussi élu dans le parlement Wallon et dans le parlement de la communauté Française car Nivelles appartient à la Région Wallonne et fait parti de la Communauté Française. C'était le système jadis, changé après.

Toon van Overstraeten - élu parlementaire- a été foutu dehors des deux parlements Francophones de façon Manu Militari et n'a jamais su entamer ses activités parlementaires régionaux. Du coté Flamand il y a un élu Francophone qui réside dans le parlement Flamand: Christian Van Eyken...pas foutu dehors.

Aujoud'hui c'est le tour du Ministre belge (Francophone) de la Coopération au développement. Lui, il vient de foutre dehors - de réunions de travaille dans l'ambassade Belge à Rome - un élu du parlement féderale et président de la Commission parlementaire de l'Economie et de l'Agriculture, raison: parlementaire du mauvais parti politique. Source: La Libre Belgique.

"Bart Laeremans est le président de la Commission de l'Economie et de l'Agriculture à la Chambre. Dans le cadre de cette fonction, il fait partie de la délégation belge à Rome. Selon Het Laatste Nieuws, c'est la première fois qu'un parlementaire élu, président d'une commission, est renvoyé d'une réunion par un membre du gouvernement, en raison de son appartenance à un parti." (LLB).

Le ministre se défend utilisant le 'Cordon Sanitaire' comme excuse...les excuses sont faits pour s'en servir. Laeremans est élu de manière democratique et il a une fonction parlementaire à faire - alors il le faut le respecter.

Korte Nederlandstalige samenvatting:
De Franstaligen staan te zeuren dat Vlamingen ondemocratisch zijn want we benoemen 3 burgemeesters niet. Burgemeesters die niet voor hun functie zijn verkozen maar aangeduid door de gemeenteraad, waarna zij benoemt moeten worden door de hogere administratieve overheid. De Franstaligen moeten niet de heilige komen uithangen met een hogere 'democratisch moraal': het verhaal van Toon Van Overstraeten en nu de affaire Laeremans. Verkozenen weren en voorkomen dat ze hun verkozen parlementaire bevoegdheden & taken uitoefenen...dat is de Franstalige versie van democratie blijkbaar.

Labels: , , , ,

2 Comments:

At 6/6/08 23:43, Anonymous charles said...

Mag ik U eraan herinneren dat Van Overstraeten niet van het Waals parlement uitgesloten werd omdat hij Vlaming en VU-parlementslid was? Feite is dat met hem was er geen meerderheif meer voor de regering Wathelet en voor de PRL-PSC meerderheid. Ik zeg zeker niet dat de Walen zeer tevreden waren, maar in dit geval, was het een zuiver partijpolitieke kwestie. Het bewijs daarvan: de Waalse socialisten hebben voor de validatie van zijn regionaal mandaat gepleit en (als ik me goed herinner) gestemd. Ik was er als journalist voor Le Vif.
Ik heb deze opmerking gemaakt in een kommentaar onder het artikel van Vincent De Roeck, op zijn eigen blog (libertarian.be). Maar die wordt "vergeten" hier. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire? :-)

 
At 7/6/08 20:28, Blogger Brigant said...

Heeft hij zijn mandaat - waarvoor hij verkozen was - kunnen uitoefenen of niet?

 

Een reactie posten

<< Home

<<Oudere berichten     Nieuwere berichten>>