2 juni 2008

BHV s’explique. (Brigant)

Het volgende artikel is integraal in het Frans opgesteld, wellicht niet zonder schrijffouten. Het is een probeersel om vanop IFF de Franstalige, ongeacht de nationaliteit, aan te spreken en de problematiek toe te lichten vanuit een Nederlandstalig & Vlaams standpunt. Als enige andere IFF-auteur hiertegen enig bezwaar heeft...schrijf het dan in de commentaren en dan zal ik overwegen om de post te schrappen.

L'article suivant essaie d'expliquer le problème politique et communautaire de BHV d'un point de vue Néerlandophone et Flamand. Il est probable qu'il y a plusieurs fautes d'orthographe et grammaticaux - mes éxcuses. BHV est un problème communautaire avec un double charactère: circonscription éléctorale et arrondissement judiciaire.



La circonscription électorale de BHV.

Le problème avec BHV est que les circonscriptions électoraux ont une base provinciale et que dans la province Flamande du Brabant Flamand il y a deux circonscriptions électoraux (BHV et Louvain) aux lieux d’une (Brabant Flamand). En plus la région capitale de Bruxelles est situé dans les frontières du Brabant Flamand ce qui cose un problème potentiel car elle ne forme pas une province. Unifier ces circonscriptions électoraux forme un problème communautaire et politique car elle serait une évolution qui nierait l’infrastructure politique défensive de la communauté Flamande contre l’enfrenchisation. L’enfrenchisation elle même force un danger pour l’intégrité territoriale de la Flandre.

L’enfrenchisation est une sorte de théorie d’un système ‘ethnique avec des connotations imperialiste’. Des Francophones viennent vivre en Flandre, ne s’intègrent pas, le nombre des Francophones accroît ce qui change le système sociale dans une commune car maintenant il faudrait changer de rôle linguistique: d’unilinguitée Néerlandophones vers le bilinguisme et probablement vers un système unilingue Francophones. A cause de la construction Belge sella entraîne un changement de frontières internes. Une commune Flamande s’enfrenchise, elle devient un commune ‘Francophone’ et puis il devrait être transférer vers une autre entité régionale (Région Wallone, Région Bruxelles Capitale). C’est une chose qui se faisait lors des comptages linguistiques et qui a été démantelée en 1962/63. Il y a un frontière linguistique fixe qui divise la Belgique dans une Région Flamande et une Région Wallonie. Dans la Région Flamande la Région de Bruxelles Capitale a été crée pour pouvoir fonctionner comme capitale Belge et à cause de la grande nombre de Francophones dans cette région. Sont territoire a été retirée de la partie Flamande de la province du Brabant. La Belgique est divisée en territoires linguistique: Bruxelles Région Capitale est Bilingue, la Flandre est Unilingue (sauf les communes à facilités, la même chose en Wallonie pour des Germanophones et Néerlandophones), la Wallonie est Francophones sauf pour les cas de la communauté Germanophone (et les communes à facilités linguistique).

La communauté politique flamande demande la scission de la circonscription électorale de BHV, dans une circonscription de Bruxelles Région Capitale et dans une Circonscription du Brabant Flamand (HV & Louvain). Cela facilitras aussi une évolution vers des circonscriptions basé sur le niveau régionale (Flandre, Bruxelles RC, Wallonie) pour les élections fédérales. Et elle protègerait contre l’enfrenchisation, protection nécessaire.

Dans la practique la scission de BHV forcerait les partis Francophones de déposer une liste électorale en Brabant Flamand et une liste électorale séparément à Bruxelles RC. La scission de la circonscription électorale de BHV n'enfringue nullement les 'droits de Francophones dans BHV ou en Flandre'. La compensation pour les Francophones est qu'ils pourront cuellir des voix dans tout le Brabant Flamand si ils déposent une liste (aux lieux de devoir poser des listes dans deux circonscriptions, dont une qui est inconstitutionelle). Le vrai problème pour les partis Francophones est qu'ils devront déposer une autre liste avec des candidats séparément de la liste en Bruxelles RC. Donc les Grands canons électoraux Francophones basé à Bruxelles ne pourrait plus se présenter en Flandre (dans HV) de manière automatique. Ils devront déménager dans le Brabant Flamand pour y pouvoir recevoir des voix.
De manière réciproque les grans canons électoraux flamands en Brabant Flamand ne pourront pas être élus à Bruxelles et vice versa.


L’arrondissment Judiciaire de BHV.

L'arrondissement judiciaire de BHV est un problème pour des raisons différents. La Belgique est coupée dans des territoires linguistiques - taalgebieden. La Flandre est administré de façon unilingue en Néerlandais. Bruxelles région Capitale est bilingue Néerlandais-Français, la Wallonie unilingue en Français sauf sur le territoire de la communauté germanophone où l'administration est en partie en Allemand. Ce que l'arrondissement judiciare fait c'est transgresser le système des territoires linguistique car elle départ d'une région bilingue et elle impose le bilinguisme, seulement pour des cas judiciaire, sur un territoire unilingue - la Flandre. Dans aucun cas les droits de Francophones sont en danger.

L'arrondissement Judiciaire de BHV est un privilège constitué dans le contexte de la formation d'une Région Capitale de Bruxelles, de façon inconstitutionelle car elle contredit le système des territoires linguistiques!

Le volcan BHV.

Les Francophones pensent que la circonscription électorale et l’arrondissment judiciaire de BHV forment des ‘ponts symbolique’, entres les communautée Flamande et Francophone, qui symbolise l’unité belge. Un signal qui fait partie du compromis de 62/63 qui prévoyait la création d’une Région de Bruxelles Capitale. Les Francophones eux mêmes ont votés pour la réformes des circonscriptions électoraux, donc aussi pour le changement dans la province du Brabant Flamand. Retourner vers l’ancien système est comme retourner de la modernité vers le temp avant la révolution Française. Scinder l’arrondissement judiciaire n’enfringue aucun droit pour les Francophones qui savent très biens qu’ils vivent en Flandre. C’est donc nier le système belge.

Ce que les Francophones oublient c’est qu’ils doivent respecter la loi linguistique spécifique pour la Région de Bruxelles Capitale...chose qu’ils ne font pas (ne l’ont jamais fait). Dans la Région de Bruxelles Capitale le personnel de l’administration doivent être bilingue...ce qui n’est pas le cas et jamais été le cas. Ce qui renforce la notion flamande pour la scission de BHV comme réaction défensive contre l’enfrenchisation. Dire que l’enfrenchisation n’est plus un danger c’est nier la réalité dans le communes autour de Bruxelles RC et c’est nier l’évolution de Bruxelles d’après guerre.

Le Francophones demandent comme ‘contrepartie’ l’élargissement de la Région de Bruxelles Capitale disant que cella renforcerait la position des Flamands et qu’ils serront protégé. Ce qui est faux et elle déstabilise le compromis de 62/63 car ce qu'ils veulent c'est une élargissement pour 'briser le carcan flamand autour de Bruxelles'. Comme ça il serra plus facile pour Bruxelles de s'ejecter de la Flandre et de former une 'féderation Bruxelles-Wallonie' (formation en cours). Mais ils oublient que Bruxelles est situé en Flandre de manière géographique, qu'elle est la capitale de la Flandre. Le FDF propage cette idée, le PS l'a repris. Le FDF et le PS disent aussi que 90% de la population Bruxelloise est Francophone et que les Flamands ont une répresentation disproportionelle... c'est un indice pour le futur. Le gouvernment de Bruxelles Région Capitale se constitue 50/50 de Néerlandophones et de Francophones, comme compromis les postes du gouvernement féderale est aussi divisée en 50/50 (contre une division de population 60/40 - Néerlandophones - Francophones).

Autre demande est que les Francophones qui vivent dans Halle Vilvorde pourrait aller voter à Bruxelles RC, ce qui constiturait un privilège électorale spéciale et une négation que l’on vive en Flandre. Et non, ce n’est pas la même chose comme l’apparentement. La proposition de loi du CD&V n'éxclu pas l'apparentement entre la liste électorale 'Néerlandophone' avec le Brabant Flamand et la liste 'Francophone' avec le Brabant Wallon. (Les élections à Bruxelles sont divisées entre les choix linguistique car Bruxelles est bilingue.) Toucher à l'apparentement entre Bruxelles et le Brabant Flamand pour les liste Flamands n'est pas la même chose que la scission de BHV ni un cas de 'achêter le beurre et garder l'argent du beurre' car il y une réciprocité communautaire. L'apparentement est nécessaire pour la protection de la minorité flamande dans le parlement de la Région Capitale. 17 sièges Néerlandophones contre 70 Francophones. Sinon il y une possibilité que des partis flamands perdent des sièges et qu’ils verront vers les partis flamands les plus forts, de façon proportionelle nette, à Bruxelles (Vlaams Belang, VLD). Le système de l’apparentement est un système pour compenser la répartissement des sièges qui a changé avec la disollution de la province de Brabant dans une province de Brabant Flamand et Wallonne et l’éxtraction de la Région de Bruxelles Capitale de la province de Brabant Flamand.

La création d’une communauté de Bruxelles est une attaque contre les compromis de 62/63 et défonse le système de protection contre l’enfrenchisation. C'est une prélude pour l'élargissement de Bruxelles RC.

Plus de 'droits civils accordées aux Francophones en Flandre' comme introduire la convention cadre sur les minorités (non plus ratifiée par la France), élargissement des 'droits' dans les communes à facilités et plus de communes à facilitées autour de Bruxelles RC. Sans aucun réciprocité pour les Néerlandophones en Wallonie, défonsant de nouveaux le sytème de protection contre l'enfrenchisation.

Tous ces demandes constituent un danger pour l'intégrité territoriale de la Flandre, elle met en danger la protection contre l'enfrechisation. Elle met en danger la position minoritaire des flamands sur le territoire flamand et dans la Région de Bruxelles Capitale.

Labels: , , , , , , ,

35 Comments:

At 2/6/08 22:58, Anonymous Marc Huybrechts said...

@ Brigant

Uw inspanning om een 'uitleg' te geven in het Frans is zonder twijfel goedbedoeld, maar kan het ook nuttig zijn? Of is het verloren moeite? Ik denk het laatste, om twee redenen.

1) De kans dat franstaligen zich zouden laten informeren via IFF lijkt me minuskuul. Er zullen er misschien wel enkele zijn, hier en daar, maar die zullen wel Nederlands en Engels kunnen lezen. Dus, die zullen het niet nodig hebben.

2) De doorsnee franstalige heeft een totaal andere doelstelling dan u en ik op dit terrein. Ofwel zal die een aanhanger zijn van "l'enfrenchisation" (sommigen meer vuriger dan anderen), ofwel ligt die daar helemaal niet van wakker. In beide gevallen zullen die dus niet geinteresseerd zijn in 'Vlaamse argumenten', vermits zij geen probleem zien in "enfrenchisation". Zij zien een totaal ander 'probleem', namelijk koppige Vlaamse obstructie tegen precies die verdere "enfrenchisation". En daarvoor is uw argumentering uiteraard nutteloos. Dus, die franstaligen hebben het ook niet nodig.

Nee, ik denk dat het echte debat moet gevoerd worden met de Vlaamse 'belgicisten'. Die zijn het die de Vlaamse zelfbeschikking in de weg staan en die de verdere erosie van het Vlaamse territorium bevorderen. En met die moet het debat niet in het Frans gevoerd worden. Er is hier geen echt taalprobleem, wel een ideologisch probleem onder 'Vlamingen'.

 
At 2/6/08 23:18, Blogger Brigant said...

1) Misschien kunnen ze dan de post doorzenden naar andere Franstalige lezers die misschien geen Nederlands kunnen?

2) De bedoeling is hen een Vlaamse visie weer te geven en uit te leggen waarom dat een probleem stelt. Als zij dat verwerpen dan is dat hun keuze. Kan men ons er niet van beschuldigen geen pogingen te hebben ondernomen om anderstaligen te informeren, kunnen ze ook niet stellen dat ze geen duidelijke signalen hebben gekregen.

3)Als de Franstalige niet te overtuigen zou zijn, waarom zou een 'Vlaamse belgicist' dan wel te overtuigen zijn?

 
At 2/6/08 23:49, Blogger Vincent De Roeck said...

Brigant, ik vind dit een zéér lovenswaardig initiatief. IFF mikt niet enkel op regelmatige bezoekers, want dat zijn inderdaad voor 3/4 Vlamingen en de rest in hoofdzaak Nederlanders, maar haalt het gros van zijn bezoekers binnen via zoekmachines en externe links. Via die kanalen is het dus best wel mogelijk dat Franstaligen hiervan lucht krijgen en deze tekst zullen lezen. Vandaar ook mijn volle steun om je post op IFF te behouden en - moest je willen - om meer Franse teksten op IFF te schrijven!

 
At 3/6/08 01:17, Blogger A. Griffon said...

Hoed af.
Ik wilde aanvankelijk chapeau schrijven nadat ik je Franstalige post had gelezen.
Lovenswaardig beslist; maar effectief?
Walen hebben zich nooit naat Vlaanderen gericht om zich te informeren, en ik denk dat dit nog niet is veranderd.

Ik vraag me af of IFF wel redenen kan hebben om uw artikel niet te plaatsen, want dan had het ook geen Engelse titel moeten kiezen of woorden als contributors of participating weblogs.

Misschien door ook in andere talen te publiceren kan de plaats ingenomen worden van " Flanders Today" om de rest van de wereld onze standpuntenn en situatie te verduidelijken ( zie mijn reacties op het artikel over Blyth)

Maar een andere vraag is: gaat uw artikel helpen om de Walen van standpunt te doen veranderen, ook al hebben u en ik duizend goede argumenten en rechten?
Ik ben er zeker van dat u zoals ik weten dat die wending er nooit zal komen.

Misschien moeten we alleen nog energie steken in de voorbereiding tot, in de denkoefening over hoe wij wensen dat een onafhankelijk Vlaanderen er morgen moet uitzien.
Laat Wallonie gerust maar hetzelfde doen terwijl wij op onze ganzen letten.

 
At 3/6/08 12:32, Blogger Brigant said...

Ik denk eerder dat men vandaag de dag via internet 'overal informatie' gaat halen, zeker als het in een taal is dat men begrijpt.

Flanders today is feitelijk een Engelstalige 'krant' met veelal artikels over kunst & cultuur en een samengevat overzicht van enkele persberichten uit de nationale berichtgeving. Als 'informatieblad' faalt het grandioos naar mijn mening, zeker op politiek vlak.
Misschien moet men een IFF-Foreign opstarten om daar in andere talen te posten.

Of het hun standpunt gaat doen veranderen is een moeilijke vraag maar ik ben niet gebonden aan een resultaatsverbintenis. Ik heb het hen in hun taal proberen te duiden vanuit een Vlaams oogpunt. Als zij daar geen rekening willen houden dan gaan ze tegen een vestingsmuur lopen. Het is maar een kleinschalige incentive ingegeven door de huidige evolutie...we lopen rechtstreeks naar een zware crisis die mogelijk kan escaleren tot iets heel gevaarlijks. Zoals het er nu voor staat staan de Franstaligen te roepen en tieren over een Vlaamse aanval op 'hun rechten' dat ze hanteren als justificatie voor disproportionele en agressieve voorstellen inzake de Staatshervorming. De Staatshervorming onttrekt men van de publieke aandacht (niet voor de camera onderhandelen) met alle enigzins significante Franstalige partijen en slechts een nauwe meerderheid langsheen Vlaamse zijde. Een Staatshervorming belangt IEDERE BURGER aan, aldus zou IEDERE POLITIEKE PARTIJ aanwezig moeten zijn om het electorale evenwicht te behouden... m.a.w. het lijkt al slecht te beginnen.

 
At 3/6/08 12:42, Anonymous Anoniem said...

Bonjour,

J'ai trouvé votre présentation intéressante mais si je ne partage bien évidemment pas vos points de vue. Vous voyez un danger de francisation là où nous voyons un danger de flamandisation !

Vous parlez de droit du sol, nous parlons du droit des gens....

Le fait est que la Flandre et les régions francophones ne partagent plus un même projet qui s'appelle Belgique. Nos visions sont définitivement opposées et donc il n’y a de solution que dans la séparation. Ce sera un échec économique et politique dont les responsabilités sont multiples et non pas imposables uniquement aux francophones.

La Flandre complexée n'a jamais accepté que les francophones parlent une langue internationale et la Flandre une langue locale et souvent régionale (nombreux sont les Flamands qui continuent à parler le flamand régional et non le Néerlandais que nos enfants francophones apprennent à l'école !!!

Enfin, pour parler chiffres: il serait temps que la Flandre accepte un recensement national afin de vérifier qui se sent REELLEMENT flamand ou francophone ou germanophone AVANT de dire qu'il y à 60% de Flamands en Belgique. Nombres de francophones vivant dans BHV, Antwerp, Brugge, Vlaamse kust….. sont considérés comme flamands alors qu'ils se considèrent comme francophones !!!

Je mets la Flandre au défi d'accepter un tel recensement :-)

Pour le reste, vivement le 15 juillet, que l'on scinde le pays et bon vent à tous! Peut-être qu'alors Flandre et Bruxelles/Wallonie s'entendront-ils mieux ?

J'oubliais de préciser: mes origines sont flamandes, origines que je renie aujourd'hui au vu des développements ethniques (fascistes?) de la Flandre!

Tintin :-)

 
At 3/6/08 13:02, Blogger A. Griffon said...

Brigant,
Je hebt gelijk, je artikel wordt ook in Wallonië gelezen.
En zie, ze vinden ons nog steeds fascisten.

 
At 3/6/08 13:48, Blogger Brigant said...

Le Néerlandais n'est pas une langue internationale? On la retrouve sur 3 continents, c'est pas internationale ça? De plus la plusparts des Flamands connaissent l'Anglais - langue internationale- et un bon nombre connaissent le Français - 'langue internationale'. Et vous Francophones...comment ça va avec vos connaissances de langues internationales? Vous allez me répondre avec 'Il y beaucoup plus de Francophones que de Néerlandophones'. Je vous réponds: Il y a beaucoup plus de gens qui parlent le Mandarin que le Français...alors allons-nous changer la langue vers le Mandarin?

Et les 'Flamands' qui vivent en Wallonnie...ils sont considérés comme Francophones ou Flamands? Pourquoi pensez vous que les partis Francophones veulent plus de régularisations d'immigrés? Pour faire accroître le nombre de personnen que l'on puisse considérer comme 'Francophone' car ils vont pas voter pour le partis Flamands qui voudraient plus les expulser.

La seule manière qu'on puisse alléger les lois linguistiques en Flandre est quand l'intégralité du territoire Flamand est guarantie.
Droit des gens...ça marche en France ou le Quebecq? Non, c'est la droit du sol: Le sol est Francophone et il le restera.

Les demandes des Francophones, ne sont-il pas un droit de sol camouflé comme droit de gens car ce que vous voulez c'est de nous prendre ces territoires avec une 'grande minorité' et ceux avec une 'majorité' de Francophones et des les transferer vers Bruxelles RC pour ensuite mixer le tout avec la féderation Wallonie-Bruxelles. Utis Posseditis...oubliez Wallonie-Bruxelles.

Vos origines sont flamandes et vous n'écrivez pas en Néerlandais? Sujet de francisation?

On est dans un conflict ethnique...vous pensez pas qu'alors il n'y aura pas des développements ethniques?!

 
At 3/6/08 13:58, Blogger Brigant said...

Et avant que vous venez avec Convention-cadre du Conseil de l’Europe pour la protection des minorités nationales: La France ne l'as pas ratifiée non plus.

http://www.eurominority.org/version/fra/reports-detail.asp?id_actualite=1318

 
At 3/6/08 14:07, Anonymous Anoniem said...

@ Brigant,

Je vous cite: "On est dans un conflict ethnique...vous pensez pas qu'alors il n'y aura pas des développements ethniques"

Et vous remercie: c'est exactement ce que je voulais vous entendre dire :-)

Autre chose: non le néérlandais n'a jamais eu le statut de langue internationale (au contraire du Français et de l'Anglais!)...et encore moins les patois flamands !

J'oublais aussi une chose: Bruxelles, Capitale flamande: il s'agit là de la plus grande preuve du surréalisme à la belge. On n'a jamais demandé l'avis des Bruxellois, qui auraient à 85%, refusés que Bruxelles soit la capitale d'autre chose que de la Belgique.

Ceci étant cela m'amuse de savoir de 85% de francophones peuvent prétendre à représenter la Flandres....en FRANCAIS :-))))

C'est vraiment le comble de l'humour surréaliste, non ? Et c'est vous qui êtes à l'origine de cette bonne blague dont les pays étrangers se moquent gentillement :-)

Ceci étant, on semble être d'accord sur une chose: la fin du projet belge. Quant à dire que Bruxelles ne partira pas avec la Wallonie :-)))))))Vous allez nous retenir de force en Flandre ? Créer une réserve autonome francophone en Flandre? Ou tenter comme la Serbie: l'Ethnic Cleansing ?

Quel choix nous laissez nous, à nous Bruxellois francophones ?

Tintin

 
At 3/6/08 14:41, Anonymous Anoniem said...

@Brigant

Sorry, j'oubliais encore de répondre à un de vos arguments; je cite:
"Pourquoi pensez vous que les partis Francophones veulent plus de régularisations d'immigrés? Pour faire accroître le nombre de personnen que l'on puisse considérer comme 'Francophone' car ils vont pas voter pour le partis Flamands qui voudraient plus les expulser"

Dois-je souligner que la Flandre a engagé des personnes à Bruxelles et en Flandre pour enseigner le flamand aux immigrés pour en faire de bons petits flamands ? Réduire l'immigration/régularisation à un complot francophone est assez ridicule et mensonger (demandez à vos travailleurs sociaux qui enseignent le flamand!)

Tintin

 
At 3/6/08 15:30, Blogger Brigant said...

Deze reactie is verwijderd door de auteur.

 
At 3/6/08 15:32, Blogger Brigant said...

Vous voulez que je vous dise que le conflict communautaire en Belgique est un conflict a tendences ethniques? Aucun problème...je ne vois pas où est le problème.

Mais il y a pas de 'Bruxellois', il y a pas de communauté Bruxelloise il n'y a que des Francophones et des Flamands (et des Européens, des non-Européens). La seule raison que vous pensez que vous êtes 'Bruxellois' c'est parceque vous pensez que la région de Bruxelles Capitale est une région apart entière ce qui est faux. Elle n'a pas de communauté apart, elle n'a que des pouvoir législatives d'ordonnances (non des décrets ou des lois) et elle est sous controle des deux grandes communautés en Belgique, son territoire n'est pas basé sur un territoire provincial comme les autres régions (Flandre & Wallonnie).

Ce n'est pas parceque des Francophones vivent en Flandre et dans la capitale Flamande qu'ils sont des Flamands. (faute de système de sousnationalité, blocus Francophone). Comme l'on devient pas Français quand on vie en France, faut d'abord s'y intégrer et demander la nationalité pour devenir Français...c'est la même chose ici. On est 'Belge' mais si la Belgique n'existe plus il y a plus de nationalité belge. La définition pour recevoir la nouvelle nationalité serra produit par le gouvernement Flamand pour le territoire intégral de la Flandre: Flandre + Bruxelles Région Capitale.

Personellement: Vous pouvez rester à Bruxelles, on laissera le statut bilingue comme territoire linguistique pour 99 ans (dés lors le système d'éducation flamande devrait vraiment promouvoir le bilinguisme sur le territoire). L'on pourra changer le statut bilingue du personnel de service public vers un service public bilingue. Peut-être il y aura une possibilité d'accroître la territoire linguistique avec quelques communes. Si vous ne l'acceptez pas...bens on vous encourage de déménager car on vous donnera pas la nationalité flamande ou un statut de résident. C'est assez simple.

Donc il est bizarre que des immigrés qui vivent en Flandre doivent aprendre la langue régionale? En Flandre on ne demande pas de régularisation massive...sauf les quelques partis.
Et pourquoi la Flandre a engagé des personnes à Bruxelles pour enseigner le flamand aux immigrés? Vous ne pensez pas que c'est un réponse envers les demandes de régularisation Francophones, essayer de nullifier la politique ethnique francophone. En plus il y a un raison sociale: La connaissance du Néerlandais est nécessaire pour avoir plus de chances sur le marché de travail.

Et à Bruxelles et en Wallonnie...on ne parle que le Français, pas de patois? Soyez pas ridicule. En Flandre et à Bruxelles on parle le Néerlandais et du patois; de même du coté Francophone du pays.

 
At 3/6/08 15:36, Blogger Brigant said...

La Flandre n'ensiegne pas le flamand mais le Néerlandais.

 
At 3/6/08 16:25, Anonymous Anoniem said...

LOL,

Merci pour toutes ces réponses qui montrent bien le visage ethnocentrique et fascisant de la Flandre.

Je quitte donc ce blog avec une conviction encore plus grande de la nécessaire division de la Belgique: la Flandre ethniquement pure d'un côté, Bruxelles/Wallonie démocratique de l'autre.

Pour les 15% de flamands qui souhaiterons rester avec nous, pas de problème, ils seront les bienvenus en démocratie :-)

Bonne continuation dans votre délire nationaliste ....

Tintin

Ps: au risque de vous énerver encore, dans mon entourage, les francophones parlent français entre eux et mes collègues flamands(cadres supérieurs ou subalternes), le patois brugeois, anversois et j'en passe. JAMAIS, le néerlandais, langue qui n'est manifestement utilisée que lorsque plusieurs flamands de différentes régions se parlent entre eux!! Même si le wallon subsiste encore péniblement, le Français est depuis des décennies la langue véhiculaire et non les patois régionaux.

 
At 3/6/08 17:10, Blogger Brigant said...

Vous m'énervez pas. L'ethnocentricité n'est pas du fascisme, elle est le produit d'un conflict ethnique escalatoire. Si vous ne le voulez pas voire ni croire c'est votre problème.
Dites bonjour à Maingain de ma part.

 
At 3/6/08 18:14, Anonymous Anoniem said...

Rectification à votre propros: je n'appartiens à aucun parti. Je n'ai pour eux aucun respect. Je suis juste un démocrate et j'ai la haine du fascisme.

Contrairement à ce que vous dites l'ethocentrisme conduit toujours au fascisme. L'ethocentrisme, c'est le rejet de l'autre, la xénophobie, le racisme, la haine, les camps de concentrations, l'épuration ethnique....

L'histoire fourmille de conflits ethnocentriques et d'expériences de terre ethniquement pures....toujours cela s'est terminé dans le sang. Pas de quoi être fier d'un tel projet!

Heureusement, toute la Flandre ne partage pas cette approche même si la Flandre démocratique est devenue bien silencieuse...peur d'une nuit de cristal ?

Tintin

 
At 3/6/08 18:50, Blogger Brigant said...

Je n'ai pas dis que vous appartenez à un parti politique. Ethnocentrisme ne conduit pas toujours au fascisme sinon le Thaïland serait un état fasciste (elle a une position ethnocentrique envers les réfugiers Birmans).

 
At 3/6/08 19:12, Anonymous Anoniem said...

Rendez-vous au 15 juillet....et que la fête commence !!!

Tintin (fin du voyage dans la Flandre brune) Ahh Brel que tu nous manques !

 
At 3/6/08 19:28, Anonymous Marc Huybrechts said...

@ Brigant

Misschien toch mijn oorspronkelijke reactie terug lezen? Ik denk dat je je tijd aan het verliezen zijt, want "de doorsnee franstalige heeft een totaal andere doelstelling dan u en ik op dit terrein". Die is niet geinteresseerd in 'argumenten', maar wel in een bepaalde 'uitkomst'.

En wanneer die dan nog met massale aangekweekte vooroordelen rondloopt (noteer zijn absurde verwijzingen naar fascisme, ethnic cleansing...) en onder de illusie leeft van vandaag in een "democratie" te leven, dan ben je al helemaal je tijd aan het verliezen.

Ik herhaal, het echte debat moet gevoerd worden met de 'Vlaamse belgicisten', in het Nederlands. En nee, het is niet omdat de doorsnee franstalige niet zou "te overtuigen zijn" (eerder niet van doelstelling zal veranderen), dat daarom Vlaamse belgicisten niet vatbaar zouden kunnen zijn voor goede argumenten. Er moeten genoeg Vlamingen overtuigd worden dat ze hun eigen toekomst zelf in handen moeten nemen. Zoniet is het allemaal verloren moeite. Redding (i.e. Vlaamse zelfdeterminatie) gaat niet van buitenaf komen, en zeker niet van de franstaligen.

 
At 3/6/08 19:57, Blogger A. Griffon said...

@Brigant
Ik neem aan dat er een woord bestaat dat aangeeft wanneer mensen volledig langs elkaar heen praten, en elkaar nooit bereiken tenzij in het oneindige. Laat ik het daarom maar paralleloloog noemen.
Reeds na de eerste reactie van Tintin had ik door dat het zo'n situatie was.
Die man moest voor altijd het recht ontzegd worden te vertellen dat hij Vlaamse wortels heeft.
De volgende reacties bevestigden mijn eerdere vaststelling.
Geen of slechts weinigen zullen door onze argumenten en verzuchtingen onze mening gaan delen. Zelfs gedeeltelijk niet. Zelfs niet wannneer we ze in het Frans of het koeterwaals bekend maken.
Ik vind uw pogingen lovenswaardig en belangrijk. Is het niet om een paar zielen te overtuigen, dan is het nog altijd nutig voor de buitenlandse toeschouwer, en kan het in de plaats gesteld worden van Flanders Today.
Ik heb trouwens een deel van onze dialoog bij het artikel IFF over Flanders Today en Blyth herwerkt en een plaats gegeven op mijn blog. Het is evenwel pas gepubliceerd nadat u een reactie postte bij mij.

Via een e-mail aan u gericht heeft u nu ook mijn e-mail adres. Voor Vlaamse vrienden maak ik een uitzondering, want we gaan mekaar nog nodig hebben. Helaas blijkt een echt Vlaams front niet mogelijk en zijn er teveel politici die bereid zijn hun volk te verraden en de Walen ter wille te zijn.
Een ding hebben wij Vlamingen volgens Tintin gemeen,zoals ik al voorspelde: we zijn allemaal fascisten en racisten.

 
At 3/6/08 20:28, Anonymous Anoniem said...

@ Griffon:

"we zijn allemaal fascisten en racisten"

Non, toute la Flandre n'est pas brune, du moins je l'espère :-)

J'ai dit, je me cite : "Heureusement, toute la Flandre ne partage pas cette approche même si la Flandre démocratique est devenue bien silencieuse"

Tintin

 
At 3/6/08 21:06, Anonymous Charles Bricman said...

Monsieur Tintin l'anonyme, vous êtes un peu petit dans votre "argumentation", si plein de morgue et de mépris pour ces "Flamins". Vous êtes bien sûr d'en avoir les moyens? Intellectuels, veux-je dire. Et c'est un francophone pur jus qui vous le dit. Pas très courageux non plus de venir ici en anonyme.
Et ne vous appropriez pas Brel: il en avait contre les "flamingants", sans doute, mais pas en tant Flamands; il en avait surtout contre les cons et ne peut plus se défendre, le pauvre, contre certains de ceux qui croient pouvoir se réclamer abusivement de lui.
Usuellement, je m'efforce d'écrire en néerlandais sur les blogs flamands, c'est une simple question de courtoisie et de considération pour ceux à qui on s'adresse, mais il faut bien que vous me compreniez. Non seulement ne sommes nous pas du même bord vous et moi, voyez-vous, mais nous ne cherchons même pas le même port.
Vlaamse lezers die aan dit debat deelnemen, ik ga zeker niet akkoord met alles wat U hier schrijft. Persoonlijk heb ik geen zin voor grondgebieden, wel voor een beschaafde samenleving met wederzijds respect. Zelfs - en vooral - als de meningen zo verschillen van elkaar op een aantal belangrijke punten. Waarschijnlijk hebt U op één punt gelijk: de Belgische Staat moet verder "hervormd" worden. De toestand wordt stilaan (?) absurd onder de gemeenschappen. Laten we eindelijk een goed debat daarover hebben. In elk geval, zelfs als België verdwijnt, zullen wij altijd "buren" blijven. Goede buren, hoop ik...

 
At 3/6/08 22:38, Blogger Brigant said...

Marc Huybrechts: Oké nu snap ik het.

A.Griffon: Over de 'Vlaamse roots' van Tintin zou ik mij niet teveel van aantrekken. Dat recht zou hem niet ontzegt moeten worden. Ik zal straks of morgen eens kijken maar ik heb niet altijd de tijd, ibid met de mail.

Bricman: L'idée derière l'article est de reçevoir des réactions de Francophones (Belges ou autres) pour comprende la manière dont ils réagisse et aussi pour les informer d'un point de vu Flamand/Néerlandophone - hors presse - car il me semble que personne ne communique la position Flamande dans sa totalité.

Comme l'article s'adresse aux Francophones vous pouvez répondre en Français sans aucun problème et je m'éforce de répondre en Français le plus mieux possible.

Tintin: Je conclu des vos réactions que de des Francophones semble de percevoir les actions flamandes comme des actions de 'flamandisations'...en FLANDRE. Donc on a pas le droit de défendre sa culture locale sur son propre territoire, que penserait les amis Francophones Quebecqois de ça? Hmm.

 
At 4/6/08 05:39, Anonymous Anoniem said...

@ Charles Bricman,

Libre à vous de ne pas partager mes points de vue, je n'ai aucun problème avec cela. Mais je remarque que vous êtes le premier sur ce site à vous permettre des attaques ad hominem.

Cependant chacun est libre de s'exprimer de la manière qu'il souhaite, c'est toujours très révélateur :-)

@ Bricman,

Mes réactions avaient également pour objet de vous pousser dans votre logique et vos réponses ont été pour moi très éclairante d'une certaine Flandre.

Quant à votre proposition da flamandiser Bruxelles, je ne vois pas cela comme une flamandisation en Flandre mais bien en région francophone :-) Mais il est clair qu'ici aussi nos positions divergent sur le fond !

Excellente journée

Tintin

PS: L'argument du Québec ne peux m'être opposable car je ne suis pas Canadien, je suis Belge...mais plus pour très longtemps, je crois!! Ceci dit l'immigration vers le Canada est tentante. Vancouver (ville anglophone!) me plait beaucoup :-)

 
At 4/6/08 06:22, Anonymous Anoniem said...

Sorry, mon dernier paragraphe s'adressait bien évidemment @ Brigant et non pas @ Bricman :-)

Tintin

PS: un dernier post scriptum pour Bricman? "Griffon" ou "Brigant" c'est tout aussi anonyme que "Tintin" :-)

 
At 4/6/08 09:18, Anonymous Charles Bricman said...

@ Tintin - Anonymous: pour une attaque ad hominem, il faut un homme en face de soi, je n'ai qu'un ectoplasme, une abstraction. Vous pourriez même être un fake, un type du Vlaams Belang qui raconte des conneries en français pour montrer comme ils sont moches et petit zizis, les francophones...
Montrez vous en pleine lumière, dites qui vous êtes, assumez vos propos: j'accepterai d'en discuter avec vous avec la plus exquise des politesses. Mais ce qu'Anonymous dit, et la façon qu'il a de le dire -"ma langue est plus belle que la tienne, na! - sont infantiles, pleins de morgue et de mépris. Je n'aime pas.
Et moi je signe:
Charles Bricman

 
At 4/6/08 09:28, Anonymous Anoniem said...

@ Bricman

Vous êtes vous même très partisan dans vos propos et je ne me permet pas de vous insulter. Vous ne faites que vous dévaloriser vous même. C'est votre choix :-)

Bonne journée M.Bricman

Tintin

PS Pour être crédible, associez Griffon et Brigant à vos propos !

 
At 4/6/08 12:19, Blogger Brigant said...

Tintin: Vous faites parti de la Francofonie comme le Quebecq et la France. C'est vous qui disait que le Français est une langue internationale, elle est representée par la Francofonie et j'estime qu'il y un manque de cohérence dans la Francofonie sur le sujet 'droit des gens VS droit du sol'. Sinon vous êtes une particularité Francophone (comme les 'Flamands sont une particularité linguistique utilisant que 'du patois) ou vous appartenez à une langue et une communautée ('Française') Internationale Francophone.

 
At 4/6/08 17:30, Anonymous Freddy K said...

Quote Tintin:
"les francophones parlent une langue internationale et la Flandre une langue locale et souvent régionale... "

wat heeft dit in godsnaam met de BHV-discussie te maken? Leuk hoe doorzichtig hier het eigen superioriteitsgevoel in doorklinkt. Probeer dan eens een eerlijke discussie aan te gaan... respect voor Bricman trouwens, die dit wel doet.

laat imperialisten als Tintin maar stoven in eigen nat, de Vlaamse zaak zal er alleen maar wel bij varen. Ik hoop dat we op 15 juli samen champagne kunnen ontkurken, voor de laatste keer op mijn kosten ;-)

voetnoot:
wat 'internationale taal' betreft: Frans moet op het internet (in dit digitale tijdperk toch dé graadmeter voor het internationale belang van een taal) niet alleen het Engels (30.4% van de sites) en het Chinees (16.6%), maar ook het Spaans en het Japans laten voorgaan. Frans eindigt met 4.8% amper boven Duits, Arabisch en Portugees. langue internationale my ass. bienvenue dans le 21me ciecle!

 
At 4/6/08 17:55, Anonymous Freddy K said...

*edit: bronvermelding
http://www.internetworldstats.com/stats7.htm

 
At 10/6/08 06:33, Anonymous Anoniem said...

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1540/Television/article/detail/306365/2008/06/09/Fini-les-sous-titres-du-neerlandais-en-neerlandais.dhtml

Le genre d'info qui me fait sourire surtout après l'échange que nous avons eu sur la (les?) langue utilisée en Flandre :-)))

Vous aviez besoin de sous-titre pour comprendre vos voisins ??? LOL

Bonne journée à tous !!

 
At 13/6/08 05:53, Anonymous Anoniem said...

Vu de Suisse (Romandie.com) 13/06/08

"Une nouvelle initiative controversée pour bannir le français de Flandre
BRUXELLES - Une commune flamande a provoqué jeudi un tollé chez les francophones de Belgique en appelant ses administrés à dénoncer les commerçants et les entreprises locales qui utiliseraient une autre langue que le néerlandais dans leurs relations commerciales.

Dans la dernière édition de son journal municipal, la mairie d'Overijse, commune située au sud-est de Bruxelles, appelle les habitants à lui signaler les commerçant qui auraient affiché leurs prix ou rédigé leurs prospectus en utilisant, en plus du néerlandais, le français ou l'anglais."

Belle image que vous donnez là à l'étranger!

Il fait décidemment bon vivre en Flandre :-)

 
At 13/6/08 19:44, Anonymous Anoniem said...

Pour les étrangers qui souhaitent venir vivre en Flandre, voici ce qui vous attend:

Paru dans Le Vif (www.levif.be)

Amendes pour celui qui manque à son devoir d'intégration en Flandre
13/06/2008 17:38


"Le gouvernement flamand a donné son feu vert vendredi à la possibilité d'infliger, d'ici la fin de l'année, des amendes administratives aux nouveaux arrivants en Flandre et qui rechigneraient à suivre un parcours "d'intégration citoyenne". Les amendes iront de 50 à 5.000 euros.
Tous les nouveaux arrivants non européens majeurs qui n'ont pas plus de 65 ans et qui viennent s'installer en Flandre doivent obligatoirement suivre une formation à l'intégration. Dans le cas contraire, ils risquent une amende administrative, par exemple s'ils ne se présentent pas au bureau d'accueil ou s'ils refusent l'établissement ou la signature d'un contrat d'intégration. Ce système d'amendes sera opérationnel le 1er septembre, une fois que les cours d'orientation sociale et de néerlandais auront repris. Jusqu'à présent, il y a peu, voire pas, de cas connu d'étrangers ayant tenté de se soustraire à cette obligation d'intégration. La plupart des immigrants sont enthousiastes lors de l'apprentissage du néerlandais, cherchent à s'intégrer à la société et à trouver un travail, a déclaré le ministre des Affaires intérieures Marino Keulen. (GFR)"

Chouette, Non ? Bienvenue dans la Flandre qui se replie sur son communautarisme. Encore envie de venir s'installer et d'investir dans une région qui vous donne des amendes si vous ne devenez pas flamand ???

 
At 26/6/08 11:41, Anonymous Anoniem said...

Et aller, pourquoi s'arrêter en si bon chemin...de repli communautaire !!!

Communiqué 7/7 Belga:

Vilvorde ne vendra des logements qu'aux néerlandophones

Vilvorde a indiqué dans son feuillet d'information communale son intention de vendre 15 logements. Pour entrer en ligne de compte en tant qu'acheteur, il ne faut pas gagner plus qu'un certain montant et ne pas posséder de bien immobilier. De plus, il faudra prouver sa connaissance du néerlandais. Un diplôme d'une institution d'enseignement néerlandophone servira de permis. Pour les autres, il faudra passer un test de langue supervisé par des collaborateurs de la Maison du Néerlandais.

Les personnes qui échoueraient à ce test ne pourront prétendre à l'achat d'un logement. Le test s'applique aussi bien au candidat acheteur qu'à son ou sa partenaire (marié ou en cohabitation légale). La section locale du FDF avait récemment protesté contre l'obligation de connaissance du néerlandais imposée par Vilvorde pour pouvoir acheter des terrains ou des appartements. Selon le FDF, cela ouvre la porte "à toutes les formes de discriminations possibles et imaginables". (belga/7sur7)
24/06/08 20h46


Sans commentaire :-)

 

Een reactie plaatsen

<< Home

<<Oudere berichten     Nieuwere berichten>>